Peut-on divorcer de façon amiable ?

Le mariage est, pour beaucoup de personnes, une forme d’aboutissement, un but à atteindre. Cependant il n’est bien souvent que le début du chemin à parcourir à deux. Et comme toute grande aventure, celle-ci comporte souvent des accros et peut même se finir de façon imprévue. C’est là qu’intervient le divorce, un acte rompant le lien matrimonial et permettant aux deux époux de se séparer lorsque l’union ne peut plus tenir. Arrive alors le temps des conflits et il est presque contradictoire d’utiliser le terme amiable en de telles périodes troublées. Et si, pourtant, il était possible d’éviter les chamailleries et de se séparer en toute quiétude et d’opérer un véritable divorce à l’amiable ?

Le divorce par consentement mutuel

La perspective d’un divorce à l’amiable est bien prévue par le droit français qui nous permet d’envisager une telle issue. En effet il existe la possibilité de divorce par consentement mutuel. Un type de divorce qui, comme son nom l’indique, est basé sur le principe de l’accord mutuel, tant sur e principe de la séparation que sur ses modalités. Un accord qui s’étend aux habituelles clauses d’un divorce classique, pension alimentaire, garde des enfants, partage des biens … Ce qui permet une séparation totalement amiable et d’éviter des relations conflictuelles futures car on peut ne plus s’aimer tout en conservant de l’estime.

La procédure

Depuis la loi de 2017, la procédure n’exige plus de passer devant la cour. Les deux parties ont simplement l’obligation de se munir d’un avocat. Un conseil qui aura son utilité dans la rédaction de la convention de divorce. Cette convention est une sorte de contrat qui définit les conditions de la séparation. Une procédure qui se trouve donc simplifiée, permettant à la fois de faire des économies dans les frais de justice mais également un gain de temps estimable.

Written By
More from Brigitte Moser

La clause de non-concurrence

La relation entre employeur et travailleur est régie par plusieurs règles et...
Read More