Conduire après avoir consommé du CBD : ce qu’en dit la loi

De plus en plus de personnes dans le monde consomment le CBD. La substance est d’ailleurs autorisée en Europe. Elle est également autorisée en France, mais sous certaines conditions pour assurer la préservation de la sécurité et de la santé de la population. La consommation du CBD est d’ailleurs très en vogue en France et de plus en plus de boutiques spécialisées dans sa commercialisation ont ouvert leurs portes que ce soit en ligne ou physique. La conduite après avoir consommé du CBD est une question qui revient souvent. En effet, vous vous demandez si c’est autorisé ou non. Découvrez la réponse dans notre article.

Conduire après avoir consommé du CBD est-il autorisé ?

S’il est vrai que le CBD n’est pas considéré comme étant une substance qui n’est pas psychotrope. La loi française limite sa consommation à une variété issue du chanvre autorisé sur le territoire et avec un taux de THC qui ne dépasse pas les 0.2%. Ceci afin d’éviter de dégrader la santé du consommateur et de réduire au maximum les accidents que sa consommation peut entraîner. De ce fait, même si le CBD n’est pas considéré comme étant un stupéfiant comme le cannabis. Il est recommandé de ne pas prendre le volant après sa consommation. Effectivement, le CBD peut avoir divers effets rapides sur votre organisme comme :

  • Une trop grande relaxation et donc la perte de vos capacités de concentration pendant la conduite,
  • Des nausées,
  • Une forte somnolence,
  • La fatigue,
  • Les maux de tête.

Des effets qui peuvent altérer considérablement vos capacités à conduire et donc à mettre en danger votre sécurité et celle des autres usagers de la route. C’est pourquoi après avoir consommé du CBD, il est recommandé de ne pas conduire pendant plusieurs heures.

Les sanctions en cas de conduite après avoir consommé du CBD

Comme nous l’avons dit plus haut, le CBD n’est pas considéré comme une drogue. Toutefois, ses effets peuvent considérablement altérer vos capacités de conduite. C’est pourquoi il est plus que recommandé de ne pas conduire après en avoir fait usage. Il est vrai qu’en général, le CBD n’est pas détectable au test de salive. Des exceptions peuvent tout de même se produire. Et dans le cas où vous avez été testé positif au CBD alors que vous étiez au volant. Vous risquez diverses sanctions comme : le retrait de 6 points sur votre permis de conduire, une peine d’emprisonnement maximale de 2 ans, le paiement d’une amende qui peut atteindre les 4500 € ou encore la suspension de votre permis de conduire pour une durée maximale de 3 ans. Ces peines s’appliquent, car vous avez été pris en train de conduire sous l’emprise de stupéfiant. Il est important de souligner que dans une période de probation, la perte de 6 points du permis de conduire peut entraîner son invalidation.

Le délai à respecter après avoir consommé du CBD avant de prendre le volant

Généralement, le CBD fait immédiatement effet après sa consommation. C’est pour cette raison qu’il est plus que recommandé de ne pas conduire après sa consommation. Mais même passé ce délai, les traces de CBD sont encore présentes dans votre corps pendant au moins 6 h. C’est donc la durée minimale à respecter après la consommation du CBD. Ceci pour éviter de causer un accident quand vous êtes au volant, mais aussi d’éviter les sanctions si vous êtes testé positif au CBD pendant que vous conduisez. De ce fait, assurez-vous que vous n’allez plus sortir et prendre le volant avant de consommer du CBD.