Louer un bien immobilier, connaître les avantages, les risques et les réglementations

La location de bien immobilier a toujours été un business fructueux pour les bailleurs. Ce qui n’est pas toujours le cas. Dépendant de la localité, la location d’un bien immobilier peut être plus bénéfique aux locataires. Ce qui est visiblement le cas des locations en zones rurales. Bien qu’un bail en rural dispose de beaucoup d’avantages, il dispose également de quelques inconvénients, mais surtout de réglementations.

Les avantages d’un bail rural

Le premier avantage d’un bail rural est effectivement son prix très intéressant. Dès que vous sortez de la ville, le prix de location de l’immobilier est en chute libre. Les terrains de la campagne sont moins chers que ceux de la ville. C’est donc un investissement très important. Par ailleurs, un bail rural est plus important si le terrain ou l’immeuble en question est exploité, comme étant un champ de plantation agricole ou une ferme. En plus de vous coûter moins cher, un bail rural peut aussi vous apporter beaucoup de rendement.

Les risques probables

Malgré ses inconvénients, la location d’un bien immobilier comporte bel et bien des risques. Si vous avez loué une maison pour y habiter, vous pourrez faire face à différents soucis, comme un problème d’eau potable ou d’électricité. Par ailleurs, si vous louez une terre exploitée telle qu’une rizière ou une ferme, vous aurez tout simplement à régler les taxes liées à l’activité.

Ce qu’il faut faire en cas de litige

Comme pour toutes les autres affaires immobilières, il faut toujours se préparer au pire lorsque vous signez un contrat de bail en milieu rural. Chaque petit désaccord peut vous mener jusqu’à un procès. Il faut donc vous préparer à toutes les possibilités. Si le conflit est causé par un retard de paiement de loyer, vous devez vous tourner vers le tribunal judiciaire. Par ailleurs, pour un conflit en relation avec un bail rural, vous devez vous tourner vers le tribunal paritaire des baux ruraux ou TPBR qui est rattaché au domaine. Il s’agit effectivement de l’unique tribunal ayant les compétences nécessaires pour établir le statut du litige, notamment :

–          La durée du louage

–          La reprise de la terre

–          Le montant du loyer de fermage.

Vers quelle entité se tourner pour résoudre les litiges ?

Pour saisir le TPBR, vous pouvez faire appel à un huissier pour faire un constat des faits, mais vous pouvez aussi faire une requête datée, signée avec une explication en détail de la nature de la demande. Pour toutes ces procédures, vous pouvez vous faire assister par un avocat, un huissier ou un témoin de votre choix. Une tentative de conciliation sera effectuée par le greffe du tribunal ou par un conciliateur de justice. Si cette conciliation est non fructueuse, le litige sera directement jugé lors d’une audience.

More from Reymond Brillant

Les critères de choix d’un bon avocat

Un avocat est un spécialiste des lois. Il s’agit d’un professionnel indépendant...
Read More