Le Canada et sa nouvelle politique migratoire

Si les grands pays tels que le Canada, la France ou l’Allemagne se précipitent à réformer leurs lois sur l’immigration et la protection des réfugiés c’est parce que cela représente des avantages pour le pays, en général, mais tend aussi à améliorer l’image d’un pays qui accueille des réfugiés. Pour le Canada, ces lois doivent être bénéfiques pour le pays comme pour les réfugiés.

Ce que le Canada attend des nouvelles lois sur l’immigration et la protection des réfugiés

D’abord, cette réforme doit présenter au Canada des avantages sociaux, culturels et économiques, ensuite faire progresser vers le renforcement du tissu social et culturel, et ce en respectant l’aspect fédéral, bilingue et multiculturel du Canada. Elles doivent ainsi contribuer au développement des collectivités de langues officielles minoritaires dans ce vaste pays. De plus, ces nouvelles lois doivent favoriser le développement économique du pays et que ce développement soit présent dans toutes les régions du pays. Ces nouvelles règles doivent prôner la réunification des familles et rendre facile l’intégration des résidents permanents. Toutefois, cette intégration suppose des obligations du côté des arrivants, mais aussi de celui de la société canadienne. Ainsi, elles favorisent une bonne entente internationale et facilitent l’entrée des visiteurs tels que les étudiants et les travailleurs temporaires qui y exercent leur commerce, tourisme, études, etc.

Ces lois doivent aussi veiller à la protection de la santé publique ainsi qu’à la sécurité de la société canadienne. Ainsi, elles doivent veiller à la conjugaison de la Justice et de la Sécurité aux droits internationaux de la personne et aux droits qui interdisent l’accès des criminels et des malfaiteurs sur les terres canadiennes.

Ce que les nouvelles lois offrent aux réfugiés

Les lois sur l’immigration et la protection des réfugiés ont pour objectif de prouver que le programme pour réfugiés vise à sauver des vies et protéger les individus persécutés. De plus, elles doivent offrir aux persécutés une procédure équitable qui véhicule les idéaux humanitaires du pays. Ainsi, le Canada remplit ses obligations en droit international et affirme sa volonté de contribuer aux combats que mène la communauté internationale face à l’immigration.

L’asile doit être offert à ceux qui craignent des persécutions relatives à leur race, religion, nationalité ou divergence politique, mais aussi à ceux qui sont exposés à la torture ou à des peines cruelles et inhumaines. Elles encouragent l’indépendance ou l’autonomie, mais aussi le bien-être socioéconomique des réfugiés en priorisant la réunification des familles au Canada. En plus de la protection de la santé des Canadiens, ces lois doivent veiller à leur sécurité. Ainsi, elles contribuent à la promotion de Canada sur l’échelle internationale face à la Sécurité et la Justice en interdisant l’accès sur le territoire canadien aux criminels et aux malfaiteurs.

Bref, les réformes ou les refontes visent surtout à améliorer la vision humanitaire et sociale sur l’échelle internationale d’un pays. Elles contribuent aussi au développement économique, politique et diplomatique d’un État.

More from Suzanne Freeman

La loi concernant le temps de travail des salariés

Ces derniers mois, après les Ordonnances Macron du 22 septembre 2017, de...
Read More